Le média-training désigne l’entraînement spécifique à la prise de parole face aux médias.

Cette situation de prise de parole ne ressemble à aucune autre. En effet, alors que la prise de parole engage deux partenaires – l’orateur et son public -, l’interview est un jeu à trois entre l’orateur, le journaliste et le public.

J’ai créé la méthode pédagogique MediaWording spécialement pour gérer cette triangulation.
J’allie ma connaissance des contraintes et attentes des journalistes à ma méthode de construction de messages. Cette double expertise me permet de transmettre à mes « champions » toutes les clés nécessaires pour gérer l’interview.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de sécuriser le « résultat antenne ». Cela signifie construire le message de façon à ce qu’il soit relayé par les journalistes, tel que voulu par le porte-parole. Pour protéger ses intérêts propres.

Il s’agit de prendre la main dans l’exercice de l’interview et de la garder tout au long, y compris lors des questions dites « pièges ».

L’accompagnement en média-training consiste aussi à découvrir les clés du monde des médias de journalistes, distinct des médias sociaux ; à analyser les techniques d’interviews des journalistes ; à distinguer les trois situations types d’interview – témoin, expert ou partie prenante ; à gérer les particularités des interviews en direct, qu’elles se fassent en plateau, au téléphone, ou en extérieur.
Face aux médias encore plus qu’ailleurs, la règle du « ce qui est dit est dit » prévaut, avec ses risques et opportunités. Le média-training permet de maîtriser cette règle.

Face aux médias encore plus qu’ailleurs, la règle du « ce qui est dit est dit » prévaut, avec ses risques et opportunités. Le média-training permet de maîtriser cette règle.

Quelques clés pour les interviews

L’interview est un partenariat gagnant-gagnant. Chaque partie a besoin de l’autre : le journaliste a besoin de l’interviewé pour remplir son antenne ; lequel doit considérer l’interview comme une opportunité de faire passer son message.

  • Durée d’un sujet diffusé dans un JT : moins de 2 minutes
  • Durée d’une interview insérée dans un sujet du JT : 8 sec en moyenne
  • Durée d’enregistrement moyen pour un extrait de 8 secondes : 10 minutes.
  • Durée d’un sujet en radio : 50 secondes

La conférence de rédaction décide des sujets traités pour les différents rendez-vous d’information de la chaîne Elle décide aussi de la hiérarchie de diffusion des sujets, et notamment de la Une. 
Le journaliste répond à la commande passée par son supérieur hiérarchique, le rédacteur en chef.
Le travail éditorial est toujours de parti-pris. Le traitement éditorial n’est pas objectif mais équilibré, plus ou moins.
La liberté de la presse garantit la liberté d’opinion et d’expression de tout un chacun. Elle est inscrite dans la Déclaration française des Droits de l’homme et du citoyen de 1789. Elle est également inscrite dans la DUDH, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme signée en 1948 à Paris.
La France occupe en 2018 le 33e rang sur 180 pays évalués par Reporters Sans Frontières. L’ONG dénonce la concentration grandissante des médias français et la montée en puissance du media bashing, notamment pendant la campagne présidentielle de 2017.